Cette église fut le lieu le plus éprouvant à photographier. Pourtant, je le connaissais bien de par les nombreuses photos publiées sur le net. Je désirais absolument lui rendre visite. Mais si j'avais su ..

 

L'église a un gardien qui en a la clé. Impatiente de pouvoir admirer "en vrai"  ces fantômes immobiles, je me suis engouffrée sans réfléchir dans l'édifice.

J'ai été comme écrasée par la lourdeur de cette ambiance morbide, comme si une chappe de béton m'était tombée sur les épaules. 
Je me suis dit : "mince, comment vais-je faire pour les photographier ? " 
Je me sentais toute petite face à de telles présences.

Après de longues minutes à les observer timidement, j'ai commencé à déclencher .. 
 

Pour la petite histoire, l'église Saint Georges de Lukova fut bâtie au XIVè siècle. 

Lors d'une cérémonie funéraire, en 1968, le plafond ainsi qu'un partie du toit s'est effondré sur les fidèles. Près de 32 victimes furent à déplorer.

Les gens du village y ont vu dans ce drame un sinistre présage et n'y sont plus jamais retournés.

Laissée à l'abandon, menacée de destruction, son destin changea catégoriquement en 2014.

 

Jakub Hadrava, artiste tchèque, a eu l'idée géniale de placer 32 statues de personnages drapés en plâtre. Celles ci occupent les bancs, tête baissée, comme si elles étaient en plein recueillement. Chaque "fantôme" de ce passé représente un fidèle, une âme errante qui n'a pas trouvé le repos après le drame de 1968.

Cet endroit, a priori terrifiant, n’en demeure pas moins magnifique et fascinant.

Visite en juillet 2016